top of page
Autoportrait (mon coeur), Das Schloss (Le Château) ©Sara Imloul. 2014.jpg

Sara Imloul is a French artist photographer, born in Mulhouse, in 1986.

She works and lives in Paris.

Since 2008 she has developed a practice focused on symbolic and autobiographical photography by staging her contrasted black and white images born out of inner visions and memories.

Contrary to digital manipulation, and instead of returning to the medium’s origins, Imloul’s black-and- white images are conceived as true theatrical pictures, seemingly straight out of the 19th century. Imloul has chosen slowness, the Arte Povera of photography.

Since her studies at the ETPA in Toulouse, Imloul has been using calotype, a process developed by Henri Fox Talbot in 1840 that allows a contact print to be made from a paper negative. Imloul edits each negative by hand, mixing drawings and collages with her photographic prints, manually composing her own unique story.

A reflection on identity and the introspective dimension is at work here, with the expression of the “I” operating through play. Role-playing, mask-playing and staging games are thus brought together by the magic of photography. And the photographer invests in the tenuous gap that separates reconstitution and recollection, reality and representation. ImIouI conjures up an apparition, revealing an evanescent image that is expressed like a reminiscence. Such a practice is based on questioning the medium’s indexical power, which is capable of materialising thought and generating the fictional repetition of past events.

Trough EXODES (2022-), Chez Moi 2020, Passages (2015-2018), Das Schloss (2014), Négatifs (2012) and Le Cirque Noir (2008-2011), she invents personal techniques in her studio that enable her to create her mysterious world of images using a process dating back to the earliest days of photography, the calotype : technique for obtaining a paper negative.

 

Conveying a theatrical sense of composition, these detailed scenographies, props and sets are arranged with a surveyor’s precision. They require meticulous preparation, built around texts and sketches. The exposure times are long, with no room left for improvisation. lmloul is, above all, looking for an image as close as possible to the threshold of her imagination. Having become pure plastic elements, the people close to her, whom she uses as models, adopt fixed attitudes and sometimes even emphatic gestures. The faces are hidden, the monstration of the bodies fragmented, the metonymy moving them into a blurred register with no vanishing point. Underlying enigma and latent tension are sovereign, designating a photograph experienced as a labyrinthine space where loss is combined with discovery.

* Maud de la Forterie, Artpress n°488, may 2021

In 2022, her work has been exhibited at the Manuel Riviera-Ortiz Foundation in a duo show with Elina Brotherus during the Rencontres de la Photographie d’Arles and for a solo show in ParisPhoto in the curiosa sector.

Winner of the Prix Levallois 2019 for the series Passages, de l'Ombre aux Images (2015-2018)

Publications :
Passages, from Shadow to Images, monograph, Filigranes Editions, Paris 2021 
Das Schloss (The Castle), monograph, Editions Filigranes, Paris 2015 
Das Schloss work in progress, documentary film, The Dark Room Rumour, Paris 2015

Negatives, monograph, self-publishing, Paris 2013

Sara Imloul est une photographe plasticienne française, née à  Mulhouse, en 1986.

Elle vit et travaille à Paris.

Depuis 2008, Sara Imloul déploie une photographie autobiographique en s’attachant à fixer dans l’obscurité de ses noirs et blancs des visions intérieures nées du souvenir.

À rebours de la manipulation digitale, renouant bien plutôt avec les origines du médium, les images en noir et blanc d’Imloul sont alors pensées comme de véritables tableaux théâtraux qui semblent tout droit sortis du 19e siècle. Imloul a choisi la lenteur, l’Arte Povera de la photographie.

Depuis ses études à l’EPTA de Toulouse, Sara Imloul utilise le calotype, procédé mis au point par Henri Fox Talbot en 1840 qui permet, à partir d’un négatif papier, d’obtenir un tirage par contact. Chaque négatif est retravaillé à la main. Imloul mêle dessin et collage à ses tirages photographiques, et compose à la main sa narration singulière.

 

Réflexion sur l’identité et dimension introspective sont ici à l’œuvre, l’expression du je passant alors par le jeu : jeux de rôles, jeux de masques et jeux de mise en scène sont ainsi réunis par la magie de la photographie. Et la photographe d’investir l’interstice ténu qui sépare la reconstitution de la remémoration, la réalité de la représentation, Imloul suscitant alors une apparition, révélant une image évanescente qui s’énonce telle une réminiscence. Pareille pratique procède d’une interrogation sur les pouvoirs d’indexation du médium, capable de matérialiser la pensée, de générer le redoublement fictionnel des évènements passés.

À travers EXODES (2022-), Chez Moi 2020, Passages (2015-2018), Das Schloss (2014), Négatifs (2012) et Le Cirque Noir (2008-2011), elle invente dans son atelier des techniques personnelles qui lui permettent de créer son monde mystérieux d'images utilisant un procédé remontant aux premiers jours de la photographie, le calotype : technique d'obtention d'un négatif papier.

Véhiculant un sens théâtral de la composition, ces méticuleuses scénographies, accessoires et décors à l’appui, sont réglées avec une précision de géomètre et nécessitent une préparation minutieuse, échafaudée autour de textes et de croquis. Les temps de pose sont longs, aucune place n’est laissée à l’improvisation, Imloul recherchant avant tout une image au plus près du seuil de son imagination. Devenus purs éléments plastiques, ses proches qu’elle emploie comme modèles adoptent ainsi des attitudes figées, parfois même une gestuelle appuyée. Les visages sont dissimulés, la monstration des corps comme fragmentée, la métonymie les déplaçant alors dans un registre trouble, sans point de fuite. Énigme sous-jacente et tension latente sont souveraines, désignant ainsi une photographie vécue comme un espace labyrinthique où la perte se conjugue à la découverte.

* Maud de la Forterie, Artpress n°488, mai 2021

En 2022, elle a été exposée à la Fondation Manuel Riviera-Ortiz en duo show avec Elina Brotherus dans le cadre des Rencontres de la Photographie d’Arles ainsi qu'à Paris Photo pour un solo show dans la secteur Curiosa.

Lauréate du Prix Levallois 2019 pour la série Passages, de l’Ombre aux Images (2015-2018).

Publications :

Passages, de l'Ombre aux Images, monographie, Éditions Filigranes, Paris 2021

Das Schloss (Le Château), monographie, Éditions Filigranes, Paris 2015 

Das Schloss work in progress, film documentaire, The Dark Room Rumour, Paris 2015

Négatifs, monographie, auto-édition, Paris 2013

Solo show

2023  Images contactHopstreet Gallery, Brussels
2022  SOI MIROIR SOI COLLAGE110 Galerie, Paris               
2022  Les règles du Je, Elina Brotherus et Sara Imloul, Les Rencontres de la Photographie, Manuel Rivera- Ortiz fondation, Arles               
2021  Voyage Intime, ​ La Chambre Claire Galerie Douarnenez France
2021  Les règles du Je, Elina Brotherus et Sara Imloul, Centre Claude Cahun, Nantes
2020  À quatre mains avec Nicolas Lefebvre, Galeries Ratton, St-Tropez 
2020  À quatre mains avec Nicolas Lefebvre, Galerie 127, Marrakech               
2019  À quatre mains avec Nicolas Lefebvre, Galeries Ratton Paris 
2019  Passages, de l'Ombres aux Images, Galerie l'Escale - Prix Levallois, Paris
2019  Passages, de l'Ombre aux Images, InCadaqués Festival, Cadaqués
2019  À Quatre Mains avec Nicolas Lefebvre, Galerie Lucas Ratton, St-Tropez
2019  Passages, de l'Ombre aux Images, Prix Levallois, ENSP, Les Rencontres de la Photographie, Arles
2017  Das Schloss (Le Château),  Galerie Confluence Nantes France
2017  Das Schloss (Le Château),  Galerie RDV Nantes Fance
2015  Das Schloss (Le Château)Galerie Polka, Paris 
2014  T.R.E.S.E.D avec benoit Canteteau,  Espace Francois Mitterrand, Périgueux
2013  T.R.E.S.E.D avec benoit Canteteau, La Fabrique Nantes France
2012  Le Cirque Noir, Gens d'Images et FET'ART, Paris 
2012  Le Cirque Noir, Novela Festival, Toulouse  




Group show

2023  Bright days ahead, Persiehl & Heine gallery, Hamburg
2020  
Les images perdues, curated by Olivier Saillard, Les Rencontres, Arles         
2019  Les vies silencieuses, Galerie 127, Marrakech
2018  Das Schloss (Le Château), 7 Collections privées, L'ATELIER, Nantes 
2016  Négatifs, "SILK", Willner-Brauerei, Mois de la Photo Off, Berlin             
2015  Das Schloss (Le Château)  Filigranes Éditions, Hôtel de Sauroy, Paris
2015  Money  Les Nuits Photographiques, Pavillon Carré de Baudouin Paris France
2015  Das Schloss (Le Château), Galerie Le Magasin de Jouets, Les Rencontres de la Photographie, Arles 
2014  T.R.E.S.E.D avec benoit Canteteau, Quinzaine photographie Nantaise, Nantes 
2014  T.R.E.S.E.D avec benoit Canteteau, Galerie Le Magasin de Jouets, Arles 
2013  Le Cirque Noir,  Les Photaumnales Festival, Beauvais 
2012  Négatifs, Mois de la Photo, Galerie Polka, Paris 
2012  Le Cirque Noir, Galerie Polka, Paris 


 

bottom of page